test

vin de savoie 73

vin savoie 73
Attention
Si vous souhaitez utiliser pleinement toutes les capacités de ce site Internet vous devez activer javascript dans votre navigateur

vente vins savoie 73

  • Vin de Savoie

    Le domaine JUSTIN Guy est une propriété familiale depuis quatre générations. Réparti sur les communes de Jongieux, Billième, Saint Jean de Chevelu et Yenne, il est un domaine de référence en Savoie. Les vins du domaine sont l’expression d’un terroir unique qui offre différents crus* : cru Jongieux pour tous ses vins, cru Marestel et cru Monthoux pour sa Roussette de Savoie.


    Roussette de Savoie

    Le domaine JUSTIN Guy apporte un soin d’une rare exigence à la conduite du vignoble : enherbement, effeuillage, vendanges en vert contribuent à donner des rendements maitrisés et des vins aux aromes profonds les rendant identifiables et uniques. L’élevage d’un an en cuves traditionnelles (béton revêtu d’époxy) donne des vins tout en fruits. A tout cela, il faut ajouter le savoir-faire du vigneron pour exprimer au mieux le potentiel de son terroir viticole unique.

    *Terroir spécialisé dans la production d’un vin ; ce vin lui-même.

  • En savoir plus :
    les quatre générations de vignerons :

    D’Antoine à Emmanuelle JUSTIN :

    cru Marestel

    Au siècle dernier, Antoine JUSTIN ; arrière grand père de Guy, se préoccupe du coteau de la Touvière, déjà très ancien, signalé en production de qualité à la fin du 18è siècle. « Il mène son vin à Chambéry. Il attelle une voiture à cheval, grande charrette appelée «le camion », y place des tonneaux, des pièces et demi-pièces de 125 à 225 litres, passe bien sûr le col du Chat et livre son précieux breuvage aux restaurants chambériens.


    Il renouvelle les ceps et c’est d’ailleurs en défonçant le coteau qu’il se blesse mortellement ». Eugène, son fils, lui succède, homme cultivé, l’un des premiers à s’instruire sur la vinification. Il étoffe la propriété, le vignoble s’étend alors sur 2 hectares. Il produit lui-même les plans d’Altesse qu’il commercialise. Il ne cesse d’améliorer la qualité et obtient d’ailleurs, au concours général de Paris, la seule médaille d’or du canton dans les années 1950, sa Roussette acquiert une rayonnante réputation. Sa maxime s’envole des palais : « Les vins de Savoie sont générateurs de bonnes pensées ».

    René Justin, père de Guy, prend la relève au retour de la Guerre de 1945 après 2 ans d’armée et 5 ans de captivité.

  • Durant cette période, Gabrielle, sa sœur, terrienne dans l’âme, et son père Eugène continuent à diriger l’exploitation constituée certes du vignoble mais également de culture et d’élevage. René assume l’exploitation jusqu’en 1965, date à laquelle une congestion cérébrale le surprend en pleine activité dont il gardera un handicap.

    Son épouse Andrée et sa sœur Gabrielle conduisent dès lors, courageusement et intelligemment l’exploitation, la modernisent, renouvellent les plants, augmentent la surface du vignoble à 2,5 hectares. La principale récolte est la Roussette vendue en gros ou en bouteilles, moment apprécié pas Gabrielle, heureuse d’offrir aux connaisseurs le fruit du travail familial. Pendant ce temps, Guy effectue son apprentissage sans le savoir, intériorise les gestes, écoute, s’imprègne de toute cette tradition. A 7-8 ans, il réalise sa première plantation avec des sarments et consciencieusement, entretient sa vigne avec son petit tracteur. Il joue, il rêve, il sait peut être qu’un jour...

    Guy passe son bac E et obtient le D.U.T. de génie civil, exerce cette profession 2 ans qu’il appelle « une fausse piste ». On pourrait presque dire que l’appel de ses ancêtres est si fort qu’il n’y résiste pas. Et, en effet, le couple qu’il forme avec sa jeune femme Yvonne, dynamique, terrienne comme lui, s’installe à la Touvière peu après leur mariage en 1976. De 1979 à 1985, Guy et Yvonne travaillent d’arrache pied et plantent 6 hectares de vignes tout en exploitant le tabac.

    Guy, très novateur, n’hésite pas à essayer de nouvelles techniques. Il est à l’initiative du relevage au moyen de fils de fer et de l’enherbement quasi-total du vignoble. Cette dernière technique, traduit un souci écologique. Elle permet la diminution des désherbants, une régulation hydrique et met en concurrence l’herbe et la vigne ce qui oblige cette dernière à puiser les nutriments dont elle à besoin le plus profondément possible, lui donnant ainsi beaucoup plus de résistance et lui permettant d’exprimer dans ses raisins tout le fruité et la complexité du terroir; sur le coteau, elle évite l’érosion et le ravinement.

  • En 1993, désireux de développer la partie commerciale et marketing, ils se lancent dans la mise en bouteilles et la commercialisation au particulier. Ils augmentent encore leur vignoble par une location de 2.5 hectares supplémentaires et créent une EARL (entreprise agricole à responsabilité limité) le 01/09/1997. Actuellement le vignoble est répartit sur 4 communes limitrophes : Jongieux, Billième, Yenne, Saint Jean de Chevelu et s’étend sur 11.52 hectares. Il se compose de 70% en cépage Altesse décliné en cru Marestel, cru Monthoux et Roussette de Savoie, 20 % en cépage Jacquère et 10% en cépages Mondeuse, Pinot, Gamay. Tous les vins issus de ces cépages sont classé en AOC (appellation d’origine contrôlée).

    Aujourd’hui c’est au tour d’Emmanuelle, leur fille qui rejoint elle aussi l’entreprise. Son amour pour la vigne et le vin a eu raison de la parfumerie, qualification dans laquelle elle a su développer une certaine sensibilité olfactive. Après une formation d’un an en viticulture œnologie et 6 mois de stage chez un vigneron elle intègre la société le 01/05/2008.

yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo
yahooyahoo